Le plâtrier-plaquiste est un métier du bâtiment qui consiste à poser, à assembler et à fixer les éléments en plâtre ou en placoplâtre sur les murs et les cloisons.Le plâtrier-plaquiste intervient dans la construction neuve, la rénovation et la réhabilitation de bâtiments. Il travaille aussi bien en intérieur qu’en extérieur.

Le plâtrier-plaquiste peut être amené à réaliser des travaux d’isolation thermique ou acoustique.

Pour exercer ce métier, il faut être habile de ses mains et avoir le goût du travail bien fait. La polyvalence est également une qualité importante car le plâtrier-plaquiste doit souvent s’adapter aux situations rencontrées sur le chantier.

Le plâtrier-plaquiste doit respecter les normes en vigueur en matière de sécurité et d’hygiène.


Crédit vidéo Pexel

 

Qu’est-ce qu’un plaquiste ?

Un plaquiste est un professionnel du bâtiment qui se spécialise dans la pose et la finition des revêtements intérieurs en plaques de plâtre. Les plaquistes travaillent généralement sur les chantiers de construction ou de rénovation, où ils sont chargés de préparer les murs et les sols avant l’installation des revêtements définitifs. Ils doivent également veiller à ce que les surfaces soient parfaitement lisses et propres avant la peinture ou le papier peint. Enfin, les plaquistes peuvent également être appelés à intervenir pour réparer des fissures ou des dommages aux murs et aux plafonds.
Ils sauront également vous conseiller sur les meilleurs matériaux à utiliser et les meilleures techniques pour réaliser vos travaux.

Le plaquiste est un professionnel du bâtiment qui travaille principalement avec les murs intérieurs. Il s’occupe de la pose et du montage des cloisons, des doublages et des contre-cloisons. Il peut également être amené à réaliser des travaux d’isolation thermique ou acoustique.

Les différentes tâches d’un plaquiste

Le plaquiste est un professionnel du bâtiment qui travaille principalement avec les murs et les plafonds. Il s’occupe de la pose et du montage des cloisons, des doublages et des isolants phoniques. Il peut également être amené à réaliser des travaux de finition, comme la pose de papier peint ou de revêtements muraux.

Le plaquiste doit être habile de ses mains et avoir une bonne condition physique, car il passe beaucoup de temps à travailler en hauteur. Il doit également être capable de lire et de comprendre les plans d’architecte afin de pouvoir réaliser les travaux conformément aux instructions.

Le plaquiste doit également être capable de couper et de poser les différents types de plaques de plâtre, ainsi que d’appliquer les enduits et les peintures nécessaires. Enfin, il doit pouvoir nettoyer le chantier une fois les travaux terminés.

La formation pour devenir plaquiste

Le métier de plaquiste consiste à poser des revêtements intérieurs en plaques de plâtre sur les murs et les cloisons d’un bâtiment. La formation pour devenir plaquiste est accessible via un CAP ou un BEP professionnel en menuiserie-agencement, option revêtement intérieur. Les études durent généralement deux ans. Le titulaire du CAP peut ensuite préparer le brevet professionnel de monteur en éléments de construction en plâtre (BEP).
Cette formation dure deux ans. Elle est composée d’une première année de formation en entreprise et d’une seconde année de stage en entreprise.
La formation est accessible aux titulaires d’un baccalauréat professionnel ou d’un diplôme de niveau IV (BTS, DUT).

Le plaquiste est un métier qui s’apprend sur le tas. En effet, la formation est composée d’une première année de formation en entreprise et d’une seconde année de stage en entreprise. La formation est accessible aux titulaires d’un baccalauréat professionnel ou d’un diplôme de niveau IV (BTS, DUT).

Les outils utilisés par les plaquistes

Les plaquistes utilisent une variété d’outils pour effectuer leur travail. Parmi ces outils, on trouve des scies, des marteaux, des tournevis, des niveaux et des ciseaux. Les scies sont utilisées pour couper les plaques de plâtre en différentes formes et tailles. Les marteaux sont utilisés pour enfoncer les clous et les vis dans le plâtre. Les tournevis sont utilisés pour visser les vis dans le bois. Les niveaux sont utilisés pour assurer que les plaques de plâtre sont installées de manière horizontale ou verticale. Les ciseaux sont utilisés pour couper le papier goudronné qui est collé sur les bords des plaques de plâtre.
Les ciseaux à onglet sont utilisés pour couper les angles des plaques de plâtre. La règle à calcul est utilisée pour mesurer les plaques de plâtre. Le niveau à bulle d’air est utilisé pour vérifier que les plaques de plâtre sont bien installées.

Le salaire d’un plaquiste

Le salaire d’un plaquiste dépend de son expérience, de sa qualification et de son lieu d’exercice. En moyenne, un plaquiste peut gagner entre 1 500 et 2 500 euros par mois. Toutefois, les plaquistes les plus expérimentés et qualifiés peuvent gagner jusqu’à 3 500 euros par mois. Les plaquistes travaillant à Lyon gagnent en moyenne 2 000 euros par mois.
Cependant, les salaires peuvent varier en fonction de l’expérience et des qualifications. Les plaquistes expérimentés peuvent gagner jusqu’à 3 000 euros par mois.
Les salaires débutent généralement autour de 1 500 euros par mois et augmentent avec l’expérience.
Les plaquistes les mieux payés peuvent gagner jusqu’à 3 000 euros par mois.
Les salaires les plus bas sont généralement autour de 1 500 euros par mois.

Les avantages et les inconvénients du métier de plaquiste

Le métier de plaquiste est un métier très technique qui nécessite une grande précision. Les plaquistes sont responsables du montage et de la finition des cloisons intérieures des bâtiments. Ils doivent également assurer l’étanchéité et l’isolation thermique et acoustique des murs.

Le principal avantage du métier de plaquiste est qu’il offre une grande flexibilité horaire. En effet, les plaquistes peuvent travailler à leur propre rythme et organiser leur temps de travail en fonction de leurs disponibilités. De plus, le métier de plaquiste est très gratifiant, car les plaquistes ont la satisfaction de voir leurs travaux prendre forme et de contribuer à la construction d’un bâtiment.

Les inconvénients du métier de plaquiste sont liés aux conditions de travail difficiles. En effet, les plaquistes doivent souvent travailler dans des positions inconfortables et pénibles, et certains travaux peuvent être très poussiéreux. De plus, le métier de plaquiste nécessite une grande concentration et une bonne condition physique, car les plaquistes doivent souvent porter des charges lourdes.

Crédit photos Corentin HENRY sur Pexel.